Suite à sa fuite de l'empire russe durant la révolution bolchevique, Adolphe Kégresse arrive en France et collabore avec André Citroën à la fabrication de voitures à autochenilles.

Et dès 1921, la production des premiers véhicules commencent.

 

Mais André Citroên et Georeges Marie Haardt envisage déjà de nouveaux débouchés pour ces véhicules.

Compte tenu de ses performances, André Citroën se lance dans plusieurs opérations de promotion de grande envergure à retentissement international :