Durant la 1ére guerre mondiale, la France manque d'obus.En janvier 1915,André Citroën propose aux Général Bacquet , directeur de l'artillerie, de construire une usine sur les terres agricoles du quartier de javel afin produire des obus en grand nombre.Il compte mettre en application ce qu'il a appris lors de ses voyages aux Etats Unis sur les méthodes de production (Taylorisme et Fordisme).

Malgré le sceptissisme du général, il décroche un marché d'un million d'obus à balles de 75mm modèle 1897 mais doit faire appel aux banques afin de financer son projet.

Le prix de vente d'un obus est alors de 24 Francs

En un temps record ( 3 mois) l'usine est prete à produire.

La production commence le 15 juin 1915 et dès Aout 1915,la production est de 2000 obus par jour.

En Décembre 1917, les usines Citroën de Javel produisent non seulement 51 000 obus par jour, mais aussi des corps d'obus et des machines pour en fabriquer, destinées à d'autres usines.Le record journalier de production a été établi en avril 1918 avec 53600 obus.

Les treize mille ouvriers produiront vingt-six millions de munitions durant les quatre années du conflit pour 430 millions de F.