Les assurances Citroen

La préoccupation des Usines Citroen a toujours été de délivrer leurs clients de tout souci en prenant sur elles les formalités diverses auxquelles sont soumis les automobilistes, pour rendre ainsi de plus en plus agréable, de moins en moins onéreux, l'usage de leurs voitures.
Les diverses institutions du "service Citroen" ont fait faire déjà des progrès énormes à l'automobile, en simplifiant à l'extrême la question des fournitures et celle de l'entretien.
En 1931, ce service allait faire un pas de géant, grâce à une innovation hardie : les assurances Citroen.
Les assurances automobiles existaient déjà mais  en créant leurs assurances et en réalisant à des prix interessants pour leur clientèle des polices extrêmement libérales, les Usines Citroen ont répondu à un besoin des automobilistes de pouvoir être assuré facilement, rapidement, à bon marché  et sans ambiguïté.
En s'appuyant sur le réseau d'agents, le secours est plus rapide et la réparation impeccable, permettant ainsi à l'automobiliste de réduire encore le coût d usage de son automobile Citroen.
L'assurance couvrait jusqu'à 1000kilometres au delà des frontières.
Elle pourrait être reportée sur une autre Citroen si celle ci est assurée est indisponible.
L'assuré peut prêter son véhicule à n'importe qu'elle personne possédant un permis de conduire.
La durée du contrat était de 12 mois mais pouvant également être réduite à 6 ou 1 mois.
La prime d'assurance est la même que la voiture soit utilisée pour un usage personnel ou un usage professionnel ( y compris par les représentant de commerce).
Il y avait 4 formes de polices:
La responsabilité civile :
L usager était assuré contre les recours des tiers, que le dommage soit direct ou indirect et qu'elle que soit la cause.
La police Combinée:
Elle reprend la responsabilité civile et y inclus le vol,l'incendie,et le recours des tiers en cas d incendie.
La Tous risques:
Elle couvre en plus des garanties précédentes ,les dommages  subis par le véhicule, ainsi que le remorquage
La Tous risques existaient avec la possibilité de franchise de 250 francs à chaque réglement de dommage.
La compagnie d'assurance fut cédée à une compagnie d'assurance anglaise en 1934 suite à la liquidation judiciaire