André LEFEBVRE

André lefèbvre, né le 19 Août 1894 à louvres en seine et oise( val d’oise aujourd’hui) , il termina ses jours chez lui à l’étang-la-ville le 4mai 1964. Fils d’alfred et de clémence Lefèbvre, il eu une enfance heureuse dans une famille aux revenus correctes, ce qui lui permit d’avoir la possibilité de faire des études à la hauteur de son talent et de son intelligence.

Il fut accepté à l’école supérieure de l’aéronautique et de la construction mécanique( supaéro) en 1911, faisant la fierté de sa famille. Diplôme obtenu en 1914( ingénieur aéronautique), il fût appelé au service militaire mais exempté à cause d’un rhumatisme articulaire. Pouvant quand-même servir son pays grâce à ses connaissances, il entra le 1er mars 1916 aux usines d’avions voisin. Sa rencontre avec gabriel Voisin, pionnier de l’aviation française, fut un tremplin et un accélérateur pour cet homme au génie quasi sans limite.

La guerre terminée( et même un peu avant), Gabriel Voisin redirigea son entreprise vers la construction d’automobiles, essentiellement vers le haut de gamme et le sport . Les deux hommes concevèrent moultes bolides et obtinrent un nombre étonnant de records en tout genre, établissant de nouveaux standarts en vitesse pure et en endurance.

En 1931 et suite à d’énièmes ennuis financiers, Gabriel Voisin conseilla à André Lefebvre de trouver un travail ailleurs. Le 4 mai, André fût embauché chez Renault comme adjoint de Charles Serre, responsable du département développement. Le côté visionnaire d’andré et son franc parler ne plut pas du tout à Louis Renault. Après une mémorable altercation entre les deux hommes, André décida de partir.C’est Gabriel Voisin qui ,en aprennant la position de son fils spirituel, le dirigea vers André Citroën.

Le 12 mars 1933, André Lefebvre commença son travail d’ingénieur chez Citroën, l’idée de produire une voiture à traction avant germait dans la tête des deux hommes, ils n’urent pas de mal à s’entendre. Le 18 avril 1934 fût présenté la 7a soit seulement treize mois après l’entrée d’André dans l’entreprise.

Ce sera le départ d’une longue lignée d’autos à traction avant, les 2cv, le TUB, le H, les ID/DS sortirent des chaînes de son vivant. Sa conception de l’automobile lui survicu et l’on peut dire que les GS, SM et CX ont du génie d’André Lefebvre dans leurs entrailles.

 

source: les deux tomes de roger Brioult: CITROËN l'histoire et les secrets de son bureau d'études, ainsi que la biographie d'andré Lefebvre de Gijsbert-Paul Berck