La Citroen Xsara

 

La Citroën Xsara est un modèle d'automobile de la gamme moyenne produite à partir d'août 1997.

Remplaçante de la Citroën ZX et reprenant la plate-forme de celle-ci, ses moteurs essence vont de 1 360 cm³ à 1 998 cm³ (pour le modèle VTS 167 ch) et les Diesel de 1,9D (162 km/h et 0 à 100 km/h en 15 secondes) à 1,9TD (180 km/h et 0 à 100 km/h en 12,3 secondes) et plus tard du 1,4 HDi au 2,0 HDi.

Jugée par la presse comme étant une voiture au confort maximal, dont les suspensions étaient très souples sur les premiers modèles (sauf sur la sportive Xsara VTS 167 ch et 137), desservant le comportement au profit d'un confort très élevé. Modifications en 1998 des réglages châssis pour régler ses problèmes de tenue de route (instabilité du train arrière).

Son dérivé monospace, le Xsara Picasso, est l'un des plus vastes monospaces moyens ;grande habitabilité, position de conduite, grande largeur et vaste coffre, proche d'une berline.

La Xsara a été remplacée par la Citroën C4 fin 2004 ; la version break fut produite jusqu'en 2006. Elle a été produite à Rennes et à Madrid.

 

Histoire

 

  • Janvier 1998 : Commercialisation de la Xsara 3 portes
  • Septembre 2000 : Xsara phase II : nouveau capot, feux arrières et coffre
  • À partir d'octobre 2000, la face avant a été modifiée avec des projecteurs plus grands et une nouvelle calandre avec de grands chevrons, le tout donnant un aspect plus massif, un hayon amélioré au niveau de la commande d'ouverture (dure et peu pratique sur l'ancien modèle) et elle a reçu les commodos de la Citroën C5. Sa suspension a été affermie, sa présentation a été également simplifiée avec des contreportes en plastiques durs en remplacement des plastiques moussés des premiers modèles.
  • Février 2003 : Restylage : Nouveaux boucliers avant incorporant les anti-brouillards
  • 2004 : Arrêt de la production des Xsara 3 et 5 portes
  • 2006 : Arrêt de la production des Xsara break

 

 

XSARA PICASSO

 

Présentation

 

Le Citroën Xsara Picasso est l'aboutissement de l'étude de style Xanae, qui avait été présentée au Mondial de l'automobile de Paris, en 1994. Le monospace fut présenté au Mondial de l'automobile de Paris 1998 et commercialisé, seulement en décembre 1999, pour en autres peaufiner les derniers essais de mise au point et préparer des stocks, avec l'objectif de concurrencer le Renault Scénic dans la gamme des monospaces compacts du segment M1.

Dans une logique de réduction des coûts - qui s'appuie largement sur l'utilisation d'une plate-forme et d'éléments communs à plusieurs modèles - le Xsara Picasso a été élaboré sur la plateforme de la Xsara, à mi-chemin, en longueur, entre la berline et le Break. Le monospace reprend 60% d'éléments déjà utilisés sur d'autres modèles du groupe PSA, dont de nombreux éléments mécaniques des autres versions de la Xsara. De ce fait, l'assemblage a commencé à l' Usine PSA de Vigo, où étaient déjà montées les Xsara 3 et 5 portes, le Citroën C15, les Citroën Berlingo et Peugeot Partner. Toutefois, il ne partage aucun élément de carrosserie avec les autres versions de la Xsara.

Le Citroën se distingue de son concurrent Renault Scénic avec, notamment, un profil arrière plus allongé et trois fauteuils de même largeur à l'arrière. Les indicateurs de conduite sont numériques et l'ordinateur de bord est situé au centre du tableau de bord, juste sous le pare-brise. Celui-ci est parfaitement visibles pour l’ensemble des occupants du véhicule. Au vu de ses cotes extérieures, son habitabilité est exceptionnelle en largeur aux coudes.

Produit à Vigo, il l'a été aussi à l'usine PSA de Rennes (2007 - 2009) avant de revenir à Vigo. Sa production a finalement été arrêtée pour l'Europe en septembre 2010 après 1,736,727 exemplaires fabriqués, ce qui confirme un succès commercial incontestable.

Finitions et moteurs 

D'abord lancée avec une seule finition et trois motorisation, sa gamme s'est progressivement étoffée, en assurant un grand succès pour la marque aux chevrons.

Au lancement, la Xsara Picasso disposait d'un moteur à essence (TU5JP/L3, 1 587 cm3, 90 ch) et de deux motorisations diesel (DW10TD/L3 et L4, 1 997 cm3, 90 ch).

A l'occasion du millésime 2000, le moteur essence 1.6l a été remplacé, par une évolution (TU5JP/L4, 1 587 cm3, 90 ch) de celui-ci (pistons, taux de compression, circuits de lubrification et de refroidissement, gestion moteur), afin de respecter les normes anti-pollution Euro 2000. En outre, s'est ajoutée une version (EW7J4) 1 749 cm3 de 115 ch.

La Génération 2007 existe avec trois moteurs et un niveau de finition. Il propose un régulateur/limiteur de vitesse, une direction à assistance variable suivant la vitesse, des vitres arrière manuelle, air conditionné, des essuies vitres intermittents à trois vitesses, un ABS+REF, des airbags conducteur et passager, des airbags latéraux sur le dossier des sièges AV, un antivol intégré à la clé, un cache-bagages, une condamnation centralisée avec plip HF, des vitres avant électriques, 3 sièges AR coulissants et amovibles, des rétroviseurs extérieurs dégivrants et réglables électriquement, un volant gainé cuir, des vitres teintées et pare-brise athermique, un volant réglable en hauteur, un siège conducteur réglable en hauteur, un autoradio CD - RDS 6 HP avec commandes au volant

  • Options : peinture métallisée, ESP+AFU, pack automatique, pack confort, pack électrique, jantes alliage 15 pouces, pack look

Moteurs disponibles avec cette finition : 1.6i 16v 110 ch BVM5, 1.6 HDi 92 ch BVM5, 1.6 HDI 110 ch FAP BVM5

 

Citroën AutoPC 

Citroën développa pour la Xsara, conjointement avec Microsoft, le premier système automobile capable de dialoguer en temps réel avec le conducteur ; l'AutoPC. Équipé de la radio / lecteur CD (6 CD) / GPS / téléphone / messagerie (SMS, courriel), celui-ci pouvait s'actionner grâce à la voix du conducteur enregistrée auparavant (45 intonations enregistrables), afin de ne pas perturber ce dernier dans la conduite de son véhicule. Le système est tout simplement un PC certifié ISO fonctionnant sous le Système d'exploitation Microsoft Windows CE.

Seulement 500 exemplaires - toutes versions de Xsara confondues entre Exclusive et VTS - seront commercialisées, facilement reconnaissables au logo WINDOWS CE sur fond blanc, situés sur les flancs du véhicule.

 

La Xsara en compétition 

 

Citroën Xsara Kit Car 

En 1998, suite à son retrait des rallye-raids, Citroën Sport décide de revenir officiellement en rallye et conçoit pour cela la Xsara Kit Car. Équipée d'un moteur de 2 L développant 280 ch à plus de 8 000 tours/minute, cette voiture débute dans le championnat de France des rallyes 1998. À son volant, Philippe Bugalski remporte les titres pilotes 1998 et 1999, et Sébastien Loeb le titre pilote 2001. Outre le championnat de France, la Xsara Kit Car a également permis à Citroën de remporter ses deux premières victoires en championnat du monde des rallyes aux rallyes de Catalogne et de Corse en 1999, ce qui constitue toujours à l'heure actuelle, la dernière victoire d'une voiture à deux roues motrices en championnat du monde. Citroën a également remporté grâce à elle le titre constructeur en championnat d'Europe des rallyes en 2000, avec Bruno Thiry terminant vice-champion d'Europe cette année-là.