2005 Citroen C Sportlounge

Citroën présente, en première mondiale au Salon de Francfort 2005, une nouvelle interprétation du véhicule de grand tourisme en phase avec l’évolution du plaisir automobile. Grâce à son architecture originale, C-SportLounge, concept car au nom évocateur et à la silhouette distinctive, marie des lignes extérieures exprimant puissance et aérodynamisme à une ambiance de cockpit aménagé pour le plaisir du conducteur et le bien-être de trois passagers. C-SportLounge conjugue ainsi conduite dynamique et haut niveau de qualité de vie à bord.

C-SportLounge évoque la puissance avec ses voies larges et les formes galbées de ses flancs, tout en traduisant la recherche d’un aérodynamisme optimal, valeur forte de la Marque, grâce à ses lignes fluides et son pavillon long. L’écoulement de l’air a été particulièrement travaillé et conduit à un Cx de 0,26. Le caractère déterminé de la face avant est appuyé par des entrées d’air élargies et de longs  projecteurs de forme incisive. Le grand pare-brise avancé remonte haut et rejoint, sans rupture de ligne, le toit panoramique, de façon à présenter une grande surface vitrée et privilégier la visibilité et le passage de la lumière.

 

L’habitacle luxueux de C-SportLounge, conçu pour accueillir confortablement quatre adultes, exprime la vocation grand tourisme de ce concept. L’ambiance à bord mêle harmonieusement des matières nobles, épaisses, travaillées et un traité plus mécanique du poste de conduite. Avec des portes arrière à ouverture inversée, ce concept car offre une accessibilité inattendue sur ce type de véhicule. Le volume de coffre remarquable permet d’envisager sereinement un voyage au long cours.

 

La recherche du plaisir de conduire a dicté l’aménagement du poste du conducteur qui se trouve, comme les passagers, dans une ambiance de cockpit inspirée de l’aéronautique. Cette impression est renforcée par le traitement particulier de l’instrumentation à aiguilles et son implantation. Le conducteur est installé dans une position de pilotage qui participe au plaisir de conduire, tout en bénéficiant d’une hauteur d’œil semi-haute favorable à l’agrément et à la sécurité. Son siège est solidaire de la console centrale, ce qui lui permet de conserver les commandes de boîte de vitesses et de climatisation à portée de la main, quel que soit le réglage longitudinal choisi. Par ailleurs, tout est mis en œuvre pour se concentrer sur la route, avec un volant à commandes centrales fixes et des palettes de changement de vitesse.